Recherche. Programme d’entomologie médicale de l’INHS

Diagnostic des tiques et des agents pathogènes transmis par les tiques: Notre laboratoire mène le programme de surveillance active des tiques et des agents pathogènes transmis par les tiques à l’échelle de l’État pour l’État de l’IL. Nous collectons, recevons, identifions, confirmons, testons et archivons les tiques de l’Illinois. Nous testons les tiques pour une large gamme de pathogènes humains transmis par les tiques dans le cadre d’un projet financé par le ministère de la Santé publique de l’Illinois. Notre objectif est de développer une meilleure compréhension du risque d’exposition aux maladies transmises par les tiques en Illinois. Nous avons un large éventail de capacités techniques et d’expertise – si vous avez un projet de tique à l’esprit (par exemple, identifier et tester les tiques collectées sur les animaux), veuillez contacter Holly Tuten.

Trois spécimens de la tique de la côte du Golfe (Amblyomma maculatum) et une tique du chien américain (Dermacentor variabilis). Photo de H. Tuten

Suivi et surveillance d’Aedes albopictus: Nous participons actuellement à un effort de surveillance à l’échelle de l’État pour confirmer la présence et estimer l’abondance de ce moustique envahissant dans tout l’Illinois. Nous vérifions également la présence d’arbovirus transmis par les moustiques adultes piégés et déterminons si ces populations restent sensibles aux insecticides pyréthroïdes et organophosphorés couramment utilisés.

Comportement de recherche de nourriture des moustiques et lutte intégrée: Les moustiques reproducteurs des pneumatiques et des conteneurs tels que Aedes albopictus et Aedes aegypti sont notoirement difficiles à contrôler avec les méthodes conventionnelles de lutte antivectorielle. De même, la résistance aux insecticides menace de plus en plus de diminuer l’efficacité des pulvérisations résiduelles intérieures et des moustiquaires imprégnées d’insecticide pour lutter contre le paludisme. Il existe donc un besoin fort et reconnu de nouveaux outils de contrôle vectoriel qui peuvent être mis en œuvre de manière intégrée. Ceux-ci pourraient prendre la forme de nouveaux pièges ou stations d’appâts qui ciblent autre chose que les femelles à la recherche d’hôtes (le point de mire de la plupart des technologies existantes), ou des stratégies de gestion de l’environnement qui affectent les populations ou les caractères vectoriels d’une manière qui diminue la capacité vectorielle. Afin de développer et d’optimiser ces nouvelles interventions, un élément crucial nécessitant beaucoup plus de recherches est notre compréhension du comportement vectoriel de base. Un de ces domaines d’intérêt concerne les interactions moustiques-plantes et l’alimentation en nectar. L’amélioration de nos connaissances dans ces domaines sera essentielle pour le développement et le réglage fin des stations d’appâts à sucre toxiques ou des pièges à odeurs florales.

 

Effets du paysage des ressources sur les communautés de vecteurs et la transmission du virus du Nil occidental: Un deuxième domaine d’intérêt est la compréhension des effets de la diversité et de la richesse des espèces de sang-hôtes vertébrés, des espèces végétales et des espèces vectorielles sur la transmission des maladies à transmission vectorielle. Parce que les préférences de l’hôte parmi les vecteurs restent mal comprises, les implications de la façon dont les changements dans la diversité des hôtes (par exemple, en raison des changements de gamme résultant du changement climatique) affectent les schémas de morsure des vecteurs restent floues. De plus, nous avons relativement peu de connaissances sur la façon dont la composition et la richesse des communautés vectorielles sont régulées ou affectées par les composantes environnementales et paysagères. Nous utilisons le virus du Nil occidental comme système modèle pour explorer les facteurs paysagers, environnementaux et liés à la biodiversité du risque de maladie. Nous souhaitons également comprendre comment les changements dans les communautés végétales et la végétation affectent les populations de moustiques et si la gestion active des plantes a sa place dans un cadre de contrôle intégré.

De plus, le laboratoire aide également directement les organisations de lutte contre les moustiques et de santé publique dans l’Illinois en confirmant la présence du virus du Nil occidental dans les bassins de moustiques.

 

Interactions environnement-parasite-vecteur et changement climatique: pour acquérir une compréhension plus mécaniste de la façon dont les ressources du paysage et du changement climatique peuvent affecter la transmission de pathogènes à transmission vectorielle, nous effectuons également des études empiriques en laboratoire sur le comportement et l’écologie des moustiques, l’écologie, la physiologie et immunologie. Nous nous intéressons particulièrement aux interactions entre la nutrition larvaire et adulte, les réserves énergétiques des moustiques, les réponses immunitaires et la composition du microbiome, et les traits qui déterminent la capacité vectorielle (survie, compétence vectorielle, durée du cycle gonotrophique et périodes d’incubation extrinsèque, préférences de morsure). Nous explorons actuellement ces sujets en utilisant l’Ae. aegypti et Ae. albopictus et le système du virus de la dengue.


Source de la page: https://medical-entomology.inhs.illinois.edu/research/
Traduit par Jean-Etienne Bergemer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *