Recherche du Groupe de Découverte des Produits Naturels

Sources de produits naturels

Champignons

Les estimations suggèrent que plusieurs millions de champignons habitent notre planète, mais seule une fraction de ces espèces a été décrite (et encore moins examinée pour les métabolites secondaires). Cette situation présente une occasion unique et passionnante d’identifier de nouveaux composés organiques fabriqués par des champignons qui sont capables d’améliorer la santé humaine. Nous obtenons des champignons à partir d’une grande variété de substrats, y compris les sols, les plantes, les sédiments, les insectes et les animaux. L’étendue des échantillons que nous examinons pour les champignons s’est considérablement élargie grâce en grande partie à la participation de notre équipe citoyenne de citoyens scientifiques. Une fois au laboratoire, notre groupe utilise un ensemble diversifié de milieux et de conditions de culture pour encourager la croissance d’espèces fongiques nouvelles et / ou rares. Notre collection microbienne se compose de plus de 10 000 isolats obtenus à partir d’échantillons prélevés aux États-Unis. Tous ces champignons ont été cultivés en laboratoire et des extraits préparés contenant leurs métabolites secondaires uniques. Nous et nos collaborateurs utilisons cette ressource unique en combinaison avec des tests biologiques pour identifier de nouveaux composés bioactifs qui ont des activités similaires à celles des médicaments. Les chercheurs intéressés par le criblage de composés et d’extraits de notre bibliothèque doivent contacter le directeur pour plus d’informations.

Les bactéries

Les bactéries se développent dans presque tous les environnements imaginables sur terre. Un groupe de microbes qui présente un intérêt considérable pour notre laboratoire est le consortium de bactéries qui résident dans et sur les mammifères. Nous avons exploré les bactéries de la bouche humaine et l’avons récemment élargi pour inclure les bactéries provenant d’autres sources de mammifères. Nous utilisons une approche d’échantillonnage opportuniste pour obtenir des bactéries à partir de sources de mammifères sauvages. Cette méthode se concentre sur l’échantillonnage des tués «frais» sur les routes locales. Les carcasses de mammifères récemment décédés sont un véritable trésor microbien contenant des milliers de bactéries, dont beaucoup sont nouvelles pour la science.

Cibles de maladie

Cancer

Des cancers de toutes sortes continuent d’affliger les humains. Bien que d’importantes avancées vers le succès soient apparues, il existe encore de nombreux types de cancer qui sont pratiquement incurables et / ou ont un taux de mortalité élevé. Historiquement, les produits naturels ont joué un rôle énorme dans le développement de thérapies pour le traitement des cancers et nous pensons que la communauté scientifique vient tout juste de gratter la surface en ce qui concerne l’exploitation de cette ressource pour de nouveaux composés anticancéreux. Nous sommes particulièrement intéressés par le développement de thérapies ciblées pour les cancers difficiles à traiter ou encore non traitables, dont les cancers infantiles, les cancers du pancréas, les cancers du sein triple négatifs et les glioblastomes. Notre approche pour répondre à ces besoins thérapeutiques implique l’utilisation de méthodes innovantes pour le criblage et le test de produits naturels dans des tests axés sur les phénotypes qui mettent en évidence les défauts génomiques uniques dans chaque sous-type de cancer. Cette approche ciblée commence à donner des composés aux profils d’activité prometteurs, ainsi qu’à fournir des informations sur les cibles moléculaires appropriées pour inhiber les cancers d’origines diverses.

Infections microbiennes

Nous utilisons notre bibliothèque de produits naturels pour identifier des composés actifs contre une gamme de bactéries et de champignons infectieux mortels, notamment Acinetobacter spp., Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, Candida spp., Enterobacter spp., Aspergillus spp., Et d’autres. Nous utilisons des analyses visant à découvrir des produits naturels qui pourraient être utilisés pour lutter contre les infections bactériennes et fongiques persistantes telles que celles causées par des micro-organismes récurrents et résistants aux antibiotiques. Nous avons abordé ce problème de deux manières: par l’inhibition des biofilms, ainsi que par l’amélioration synergique des activités antibiotiques.

Maladies parasitaires

Nous sommes en train d’achever des études préliminaires qui permettront à notre groupe de rechercher de nouveaux composés qui inhibent une variété de parasites humains. Ces tests seront terminés au début de 2014 et de plus amples détails devraient être publiés plus tard cette année.


Source de la page: http://npdg.ou.edu/research
Traduit par Jean-Etienne Bergemer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *